Qu’est-ce qu’un tipster ?

Un tipster est une personne qui donne des pronostics à quelqu’un, le plus souvent en échange d’argent, dans le domaine du sport ou des courses hippiques.

Un tipster est par définition une personne qui est spécialiste d’un sport voire même d’une ligue particulière. Le tipster connait les joueurs, les enjeux, il est à l’affût de toutes les informations et suit tous les matchs de son sport. Son travail est donc de faire toute une série d’analyses avant chaque match et de pouvoir ainsi déterminer des pronostics intéressants et plus particulièrement trouver des « values bet » sur les bookmakers.

Autrement dit le tipster doit être plus fort que les bookmakers sur le long terme en sélectionnant des paris permettant de tirer un bénéfice global.

1. Les critères INCONTOURNABLES

Un tipster qui a fait ses preuves
Ne suivez pas un tipster qui n’a pas au moins plusieurs mois d’historique, si ce n’est plusieurs années. Un historique de 400 paris minimum doit ABSOLUMENT être consultable et vérifiable.
Le tipster doit fournir des informations essentielles, le plus souvent mois par mois : son ROI, son taux de réussite, etc…

Le Yield (et le ROI), un minimum vital
On conseille de ne pas suivre de tipster avec des Yield ou ROI inférieurs à 5%, et si possible 10% afin de ne pas être perdant si le tipster subit une mauvaise série. Vous devez absolument respecter ce critère, et même avoir encore plus de marge si vous suivez un tipster étranger avec des cotes ARJEL.
C’est ce critère qui fera la différence entre le parieur gagnant et le parieur perdant sur le long terme.
En savoir plus sur le Yield et le ROI…

Le nombre et la fréquence des paris
Si votre tipster vous envoie 25 paris par jour, vous allez vite avoir du mal à suivre ! A vous de voir selon votre rythme et votre disponibilité les tipsters qui vous conviennent.
A voir aussi la fréquence des paris, une fois par semaine le week-end ou tous les jours.
Sans oublier le mode de délivrance des paris. S’ils sont envoyés par mail, à quelle heure ? Par exemple, si vous suivez un tipster NBA, il y a de fortes chances que vous receviez ses pronos vers 22/23h le soir, peu de temps avant le début des matches NBA quand les compositions d’équipes sont connues. Si vous êtes un couche-tôt, oubliez ce tipster !

Le coût du Tipster
Chaque tipster fait payer un abonnement mensuel à ceux qui le suivent. Vérifier bien entendu que votre niveau de mise vous permettra de rembourser le coût de l’abonnement afin d’être gagnant, sinon pas la peine de s’abonner.
Les tipsters gratuits sont nombreux mais attention, soyez très vigilants sur vos critères de choix, ces tipsters sont « libres » et ne vous doivent rien, ils peuvent arrêter quand ils veulent, en particulier après une mauvaise série.
Dites-vous bien que les professionnels du paris sont rares car c’est un métier exigeant, et qui prend beaucoup de temps. Je ne connais aucun professionnel compétent qui travaille gratuitement, et vous ?
Enfin n’oubliez pas que « Si c’est gratuit, c’est que le produit c’est vous… »

2. D’autres critères à ne pas négliger

Le type de marché
Si vous voulez suivre un tipster et avoir les mêmes résultats, il faut absolument parier avec les cotes que lui, sinon vous aurez un écart de résultat avec lui, et même parfois un bilan négatif alors que le sien est positif…
Il faut pour cela que vous sachiez si le tipster propose des paris sur des marchés de masse ou des marchés de niche.
Sur les marchés de masse (grands championnats européens par exemple), les cotes sont en général très stables et subissent peu de variation.
En revanche, sur un marché de niche, comme par exemple le championnat estonien ou la 2e division serbe, si un tipster propose une côte à 1,90 il est tout à fait probable qu’après quelques minutes vous preniez le pari à 1,70…

Le type de mise et la BK conseillée
Autre point important, il fqut avant de s’engager savoir comment le tipster gère les mises : mise fixe, mise en fonction de la fiabilité, bankroll conseillée.
L’idéal est que le tipster vous dise par exemple qu’il vous conseille une bankroll de 50 unités et une mise fixe de 1 unité par pari. Ainsi vous savez où vous allez et comment vous allez miser.
Un tipster agressif qui propose des niveaux de mises trop important risque de voir de fortes variations au niveau de la bankroll, ce qui peut être plus difficile à assumer. Un enchaînement de 5 mauvais paris à 4 unités entraînera une baisse de votre capital de 20 unités. Etes-vous prêts à l’assumer ?

Le type de paris, avec quelles cotes ?
Alors là également c’est interessant de bien analyser à l’avance la manière de parier de notre futur tipster.
Par exemple un tiptser qui ne propose que des paris Asian Handicap par exemple ne sera pas une bonne idée car ces paris ne sont pas proposés par les bookmakers ARJEL.
D’autre part, attention au paris de type combiné qui augmentent les cotes, mais également le risque ce qui diminue le taux de réussite.
Serez vous prêt à suivre un tipster qui ne propose que des cotes à plus 10 contre mais qui passent de temps en temps, ou alors préférez-vous un tipster qui gagne plus régulièrement avec des cotes beaucoup plus faibles ?

Ne pas commencer à suivre en cours de route…
Toujours commencer le 1er du mois ou même en début de saison. Les parieurs pros essayent de tenir leur engagement et de respecter l’objectif de gain. Ils peuvent gérer les périodes de manière inégale, et donc sur un demi-mois vous pouvez très bien être perdant alors que ceux qui ont suivi le mois entier sont gagnants.

… et donc avoir une vision sur le long terme
Aucun parieur n’est capable d’enchaîner de manière infinie les mois positifs. Il y a aura forcément des hauts et des bas dans une année de suivi d’un tipster. Pour cela essayer de voir quel est le Maximum Drawdown qui est un bon indicateur de la régularité du tipster.

Evitez les mauvais tipsters et les arnaques
Sans vouloir généraliser, cela semble compliqué de trouver un bon tipster sur les réseaux sociaux. Il faudra éviter les pages Facebook ou autres avec des « BOOOOOUUUUMMMM LE COMBI QUI PASSE » et « BAAAAAMMMMMM 2/2 TODAY », en général il y a beaucoup moins de commentaires après un prono raté (quand il n’est pas purement et simplement effacé…).

Il y a tout de même de bonnes pages sur les réseaux sociaux, qui sont là pour amener les internautes sur le site officiel du Tipster. Dans ce cas, on doit pouvoir y retrouver l’historique, etc, etc…

Même chose pour ceux qui vous proposent un VIP payant c’est très rarement un bon plan sur le long terme, attention aux tipsters qui ont tendance à vouloir « se refaire » immédiatement après un pronostic perdant, c’est souvent un très mauvais signe aussi.

Bilan

Nous espérons que cette liste de critères vous permet d’être plus réaliste sur le choix de vos futurs tipsters.

  1. historique obligatoire d’au moins 400 paris minimum

2. ROI d’au moins 10%

3. paris qui vous conviennent : nombre, fréquence, mode de délivrance, type de marché, type de cote, mises conseillées.

4. le coût, doit être amorti à condition que votre niveau de mise soit suffisant

Rendez-vous sur notre page BEST OF pour découvrir les meilleurs tipsters que nous ayons testés sur Pronotest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here