A l’origine, la méthode Labouchère est une méthode qui a été développée par un britannique : M. Henry Du Pré Labouchère. Il a été un politicien qui fut brièvement ministre de la reine Victoria.
C’est finalement par sa martingale que son nom va passer à la postérité, puisqu’il a mis au point une méthode de mise bien connue des adeptes de la roulette.
Cette méthode fait partie des martingales, méthodes qui sont interdites dans les casinos.

Henry Du Pré Labouchère (1831-1912)

Nous allons adapter ce système de mises aux paris sportifs et découvrir comment cela peut donner un système de paris ludique permettant d’atteindre un objectif de gain.

Le système Labouchère implique de subdiviser la somme que l’on veut gagner en 10 parties égales que l’on écrit sous la forme d’une ligne. Voici ce que cela donne en imaginant que l’on désire remporter 300 euros :

30 30 30 30 30 30 30 30 30 30

Le but est donc de réaliser un profit de 30 euros à chaque pari (à chaque étape), ce qui permettra idéalement d’atteindre notre profit de 300 euros en 10 paris. Nous allons voir que dans la pratique il faudra plus de 10 paris…

Fonctionnement de la méthode Labouchère appliquée aux paris sportifs

On débute en déterminant la mise pour le 1er pari. Pour cela, utilisez la formule :

Mise = Gain / (Cote-1)

Remarque : afin de limiter la hauteur des mises, il est conseillé de réaliser des paris sur des cotes à 2 minimum.

1er pari

30 30 30 30 30 30 30 30 30 30

Nous plaçons notre 1er pari d’un montant de 30 / (2,5-1) = 20 euros pour une cote de 2,5.

A partir de ce point, différents scénarios sont possibles selon la réussite de nos paris. Dans notre exemple nous considérons que notre premier pari est perdu. Dans ce cas, nous ajoutons 20 euros (la perte) au bout de la ligne.

30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 20

2e pari

Le 2e pari est placé après avoir calculé le montant de la mise ainsi :

Mise = (Gain1 + Gain2) / (Cote-1)
avec Gain1 -> premier nombre de la ligne
et Gain2 -> dernier nombre de la ligne

Ce qui va nous donner, avec une pari sur une cote à 2 :

(30 + 20) / (2 – 1) = 50 euros de mise

Imaginons pour notre exemple que ce 2e pari soit également faux, voici notre nouvelle ligne :

30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 20 50

3e pari

On utilise la même formule avec une cote à 1,8 par exemple.

(30 + 50) / (1,8 – 1) = 100 euros de mise

Le pari est gagné. Dans ce cas nous devons rayer le premier et le dernier nombre de la ligne :

30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 20 50

4e pari

Même formule avec un pari sur une cote de 2 :

(30 + 20) / (2 – 1) = 50 euros de mise

Le pari est gagné, nous rayons donc à nouveau le premier et dernier nombre de la ligne :

30 30 30 30 30 30 30 30 30 20

5e pari et suivant

Nous poursuivons la stratégie en ajoutant ou rayant les nombres de la ligne jusqu’à ce que tous les nombres de la ligne soient rayés, ce qui signifiera que nous aurons obtenu notre gain de 300 euros.

Remarques sur l’emploi de la méthode Labouchère

  • Cette méthode de paris basée sur Labouchère est intéressante et offre une bonne alternative moins risquée que les martingales classiques.
  • La mise en oeuvre est amusante, c’est agréable de suivre l’évolution de « sa ligne ». On peut très bien s’amuser avec une ligne de 10 fois 1 euros pour essayer.
  • L’inconvénient est qu’il faut réussir à obtenir plus de 50% de réussite à ses paris pour venir à bout de sa ligne, le tout en prenant des cotes qui approche au minimum 2 contre 1 afin de limiter les mises. Cela implique une bonne analyse et une expérience solide pour tirer profit de cette méthode.
  • Cette méthode demande patience et rigueur (comme toutes méthodes de paris qui visent un gain sur le long terme…)

Bonne chance !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here